Anniversaire perdu au bout du Monde

Animation pour anniversaire enfant au pôle nord (ou presque)

Aujourd’hui je vais vous raconter une aventure qui m’est arrivée non pas pendant mais avant et après une animation à domicile : un jour donc ou je partais animer la Fête d’Anniversaire d’un garçon de 5 ans, il faisait un froid terrible durant quelques jour. La température extérieure avoisinait les -10 degrés, en plus d’un vent glacial, violent, giflant le visage et engourdissant les doigts pourtant gainés gants. Ce jour étant un samedi je pensais devoir me rendre à une centaine de kms de Paris pour organiser le goûter d’anniversaire d’un bambin de 4 ans. J’avais accepter l’animation, malgré un mauvais pressentiment qui se confirma le matin même de ce fameux samedi.

j’eu plusieurs surprises ce jour-là : d’une part le temps dangereusement neigeux et froid, qui pouvait me laisser sur le bord de la route à tout moment, d’autre part, la centaine de kilomètres attendue qui se transforma en 140kms dans un village inconnu des chasses-neige!

J’ai cru ce jour là que j’allais passer la nuit dans ma voiture à attendre une dépanneuse ou qu’une voiture mal éclairée ou simplement mal entretenue m’emboutirait  à chaque route.

Je n’ai pas pour habitude de me rendre aussi loin pour un anniversaire enfant. J’aurais pourtant fait plus de route si la demande avait concernée une Société ou une collectivité : Arbre de Noel, une Fête de Mariage, demandant des activités enfantines ou pour un spectacle en Mairie. Dans ces cas, les animations sont généralement variées et demandent l’interventions de plusieurs professionnels : Animateurs bien sûrs mais aussi Maquilleurs, Ballooner( sculpture sur ballons, voir DJ. Il peut y avoir des Ateliers Créatifs pour occuper les petits (- de 5 ans) ou bien un Show durant le repas ou le vin d’honneur.

Ne voulant pas gâcher l’anniversaire de l’enfant, je pris la route, espérant un apaisement du temps mais je me faisais des illusions! j’avais tout juste quitter Paris que les ennuis commencèrent:  soufflant de violentes rafales, le vent soulevait des nuages « de poudreuse » qui tourbillonnait dans les airs pour retomber mollement sur le pare-brise des voitures, créant une en fine pellicule gelée et compacte. Le givre qui se formait devenait de plus en plus dense, menaçant dangereusement ma visibilité malgré l’action répétée des essuies-glaces.La situation allait en empirant. Je devais absolument m’arrêter pour nettoyer la vitre, et trouver un moyen pour continuer ma route….

Je ne voulais pas me résoudre à appeler la famille pour annuler la petite fête.  Une voiture me dépassa soudain, inondant d’une sauce noirâtre, faite de neige fondue et de gadoue mon écran de vision. Je n’avais plus le choix et cherchais des yeux un espace m’arrêter. Je finis par m’arrêter sur un espace triangulaire suffisamment grand pour que je puisse sortir de la voiture sans dommage. Je m’étais garer dans le triangle formé par une bretelle de route de sortie et les voies de l »autoroute de l’autre. C’étais le choix que j’avais mais je devais faire vite avant de me faire repérer.  Je sentais le vent que projetait les voitures qui, passaient en trombe, faisant cahoter mon véhicule . j’avais très peu de temps pour arranger les dégâts causés par le mauvais temps et la saleté projetée par les roues des automobilistes. je mis prêt de 15minutes à nettoyer convenablement ma vitre. Je repartie en prenant soin de rester sur le deuxième voie,essayant d’éviter et les conducteurs fous des files de gauches et les camions de la première file à droite. Je dû m’arrêter encore plusieurs fois avant d’arriver au domicile de la famille, qui se trouvait être situé dans un petit village endormi sous la neige.

Les parents de l’enfant m’accueillirent chaleureusement, et l’animation se déroula parfaitement comme d’habitude.A la fin de la journée, je traînais,  inconsciemment, reculant le moment du départ, ne voulant pas me retrouver seule, dans le noir, entourée par tout ce blanc, sans personne aux alentours. Je cru à plusieurs reprises que je ne rentrerais pas et que j’allais devoir passer la nuit dans la voiture. Pourtant rien de mal ne m’arriva. J’eu la chance de ne pas avoir ce vent glacé sur le retour ce qui me permit se rentrer tranquillement, (malgré quelques moments de frayeur). J’eu plus de chance que certains que j’aperçu, arrêtés sur la bande d’arrêt d’urgence de l’autoroute.

Il faut reconnaître que durant ces quelques jours ou la météo fît le caprice de ne pas nous satisfaire, mieux valait rester prudent ou être bon conducteur pour ne pas se retrouver en travers de la route à cause d’un coup de frein à peu trop appuyé.

Maintenant que tout est revenu à la normale, il m’arrive parfois de revoir cette journée ou j’aurais pu, restée clouée sur le bas côté d’une route enneigée, seule grelottant… attendant que l’on me porte secours. Et je souris maintenant, bien chaud pendant que  je vous raconte ma première aventure 2010 … Je ressens aussi de la satisfaction à ménager mon véhicule, à l’amener fréquemment en révision. Cette manie, j’en suis sûre m’a permise de rentrer tranquillement chez moi un soir ou le temps était capricieux.

S’il vous ai arrivé une aventure depuis début 2010 racontez la nous. Je ne dois pas être la seule à avoir subit des désagréments du mauvais temps?!

A très bientôt alors et bonne nuit ;-p

Pour nous joindre, plusieurs méthodes :

Le téléphone : 06 98 96 22 58 ou 01 40 31 60 96

Le Mél: asso123soleil@gmail.com

Pour mieux connaitre nos activités :

http://www.asso123soleil.fr

2 commentaires

  1. Pingback :MMdYcbbgcx

  2. At last! Someone who understands! Thanks for posting!
    traduction: »Enfin! Quelqu’un de compréhensible! Merci de poster!

Laisser un commentaire